Brasserie La Mercière - Présentation de la brasserie
         
biarritz.jpg
 

Présentation de la brasserie

Écrit par

Vous vous demandez bien pourquoi et comment la brasserie La Mercière a vu le jour ? Vous vous demandez comment nous fonctionnons, quelles sont nos convictions?

Et bien ne bougez plus, vous êtes au bon endroit ! Ci-dessous vous découvrirez tous les mystères de la bière La Mercière.

 

 Chapitres :

Comment est née l'idée de la brasserie ?

Pourquoi brasserie La Mercière ?

Convictions et transparence.

 

 

 

Comment est née l'idée de la brasserie ?

Bière la Mercière

La Mercière, c'est tout d'abord une histoire d'amateur de bière artisanale, de partage et d'amitié.

C'est tout naturellement, comme toute grande idée, autour d'un verre de bière avec des amis que l'esquisse d'une brasserie à Niederhausbergen est née. A chaque fête/rencontre avec nos amis, l'idée de faire sa propre bière était remise sur le tapis.

A 30 ans, je me lançais dans la réalisation de mes premiers brassins à destination du cercle restreint d'amateur éclairé que nous étions alors devenus à l'aide d'une cuve de 20L.

Les premiers brassins de 20L ayant rencontré un fort succès, l'idée de partager ce doux nectar au plus grand nombre se faisait de plus en plus ressentir. Malheureusement, la production de brassins de 20L était insuffisante...plus! il en fallait plus !

 

C'est en septembre 2012 que l'idée prit vie avec la parution de la petite annonce de la brasserie Belharra à Biarritz qui vendait son matériel suite à cessation d'activité. Un périple de 2 400 km à travers la France et le matériel de brassage se retrouve en Alsace.

 

La procédure de création de la société BRASSERIE LA MERCIERE est lancée en simultané avec le soutien des "Amis de la Mercière".

 

Ca y est, la brasserie était née !

 

 

Il restait à trouver un local permettant d'accueillir ce matériel et de l'exploiter convenablement... Rue Mercière évidemment!
 "Quelques" travaux sont à prévoir puisque la future brasserie était début du siècle une cave à vin... Sol en terre battue, murs en moellons...

 

C'est encore une fois les amis de la Mercière qui entreprennent une grande partie des travaux, qui comprennent :

  • Nivellage de la cave et décaissement pour obtenir une hauteur sous plafond convenable.
  • Création d'un réseau d'assainissement se rejetant dans une fosse de relevage (qu'il a fallu creuser!)
  • Mise en oeuvre du dallage de la brasserie et de la chambre froide.
  • Construction et isolation des cloisons de la chambre froide.
  • Pose d'un tableau électrique dédié et des gaines qui vont avec.
  • Peinture des murs.
  • Peinture des sols.
  • Et enfin : Mise en place du matériel de brassage, brassage et ... DEGUSTATION!

 

 

 

Pourquoi brasserie La Mercière ?

Je pourrais vous dire que cela vient de mes talents de couturier ou de mon intérêt pour le textile, mais non, c'est tout simplement parce que la brasserie a été installé rue Mercière à Niederhausbergen...

Fin de la discussion. :-)

 

 

 

 Convictions et transparence.

A la brasserie La Mercière, L'un de nos principaux mots d'ordre est : La Transparence, et c'est ce qui va être développé dans ce chapitre, notamment au niveau des recettes, des ingrédients, des étiquettes et des prix appliqués :

 

Les recettes :

 

Le processus de création d'une nouvelle bière La Mercière débute par une idée, un thème, une plante... autour de laquelle nous allons créer une bière.

Une fois la pré-recette établie, nous réalisons un brassin-test de petite quantité (25 ou 30L) qui, une fois achevé sera mis à l'épreuve par nos fameux "amis de La Mercière".

Suite à cette dégustation, nous y apportons les modifications nécessaires et, selon l'importance des modifications apportées, nous recommençons un brassin-test ou nous réalisons un brassin de 300L voué à être commercialisé.

 

Les ingrédients :


Dans une bière La Mercière, il y a :

- Des céréales maltées. Ce sont des céréales germées qui auront subi un séchage, et selon le cas, une torréfaction. L'ensemble des céréales utilisées est issu d'une malterie Strasbourgeoise, ce qui nous permet de réduire nos coûts de livraisons, et notre empreinte carbone, tout en participant au développement local.

- Du houblon Alsacien. Et oui, lorsque l'on vit dans la région qui assure environ 95% de la production nationale, il est évident que l'ensemble de nos houblons est d'origine Alsacienne.

- Des épices ou plantes. Selon le type de bières, il est possible que des épices ou des plantes soient ajoutées pour donner à nos bières leurs goûts et arômes spécifiques.

- Des levures. Les meilleures amies du brasseur, elles sont ajoutées au mout lors du soutirage en cuves de fermentation. Ce sont elles qui se chargeront de transformer le sucre en Alcool. Selon le type de bière, différents types de levure sont utilisées, chacune ayant ses saveurs, arômes...

- ET C'EST TOUT, il n'y besoin d'aucun autre artifice!

 

Dans une bière La Mercière, il n'y a pas :

- d'exhausteur de goût

- de colorants

- de sucres ajoutés lors du brassage

- de sirop de glucose

- de stabilisateur de mousse

- de stabilisateur de goût

 

Les étiquettes :

 

La transparence via nos étiquettes et les informations qu'elles contiennent.

Vous buvez une petite mousse tranquillement? Prenez le temps de retourner la bouteille, jetez un oeil sur l'étiquette...

Vous constaterez que régulièrement dans la partie ingrédient est noté :

Uniquement "Contient du malt d'orge"... Et bien... c'est merveilleux, l'orge étant généralement l'ingrédient principal de la bière, on peut s'estimer heureux d'en trouver dedans... Mais... quoi encore??? Rien, aucune info!

 

J'ai aussi récemment gouté une bière aromatisé au fruits, j'ai été bien heureux de constater sur l'étiquette : "contient de la bière"... C'est vrai que c'était pas évident...

 

Sans compter les brasseries qui ne se cachent pas : "extraits de caramel", "exhausteurs de gout", "E truc", "E machin"... Tous ces termes qu'on préfère ne pas lire...

 

Tellement d'exemples, mais en réalité, qu'y a t-il dans les bières que nous buvons? On pourrait étendre à l'ensemble des aliments que nous consommons, mais ce n'est pas le débat...

 

A la Mercière, nous vous informons. Sur les étiquettes apparaissent :

- Le degré d'Alcool,

- Les types de malts utilisés,

- Les plantes, épices et fruits entrant dans les recettes

Pas de secret, tout est indiqué, pour ceux qui prendront le temps de retourner leur bouteille. ou de jeter un coup d'oeil sur la page internet de nos produits.

 

 

Nos prix :

 

Suspens.... Mais vous saurez bientôt tout sur notre politique de prix.

 

 

 

 

Lu 17829 fois Dernière modification le mercredi, 11 décembre 2013 22:29